CONFÉRENCES / DÉBATS CITOYENS


Pratiques anciennes et croyances sur les rivages océaniques

À PARTIR DES FOUILLES D'OUESSANT

Vendredi 13 mai, 20h - Sterenn

Conférence par Jean-Paul LE BIHAN - Directeur du Centre de Recherche Archéologique du Finistère

 

Entre 1988 et 2015, les fouilles archéologiques conduites par le conférencier sur le site de Mez-Notariou, au cœur de l’île d’Ouessant, ont mis au jour des vestiges d’habitat et de pratiques rituelles exceptionnels pour les périodes incluses entre l’âge du Bronze (vers 1600 avant J.-C.) et la fin de l’époque romaine (500 après J.-C.). Mez-Notariou est ainsi devenu un site de référence pour l’histoire de l’Armorique et de la pointe occidentale de l’Europe ; également pour les rites et croyances des populations atlantiques de la Protohistoire à l’Antiquité.

 

Jean-Paul Le Bihan présentera les vestiges et exposera les découvertes qui renouvellent notre regard contemporain à propos des rituels et de l’explication du monde par les hommes et les femmes de ces temps anciens.

 

La sélection des ossements animaux, l’importance particulière de certains d’entre eux (bernique, oursin), déposés rituellement par dizaines de milliers, étonneront. Cependant, le lien extrêmement étroit existant entre les populations maritimes et leur environnement océanique (faune, marée, la lune et le soleil) sera mis en évidence ; un lien tout à la fois analogue et différent de celui des civilisations méditerranéennes.  

 

Participation Libre

Proposée par les Amis du Patrimoine de Trégunc, Patrimoine Névez, le CRAF  et la MJC Le Sterenn



Jean-Paul Le Bihan

 

Jean-Paul Le Bihan est Directeur du Centre de recherche archéologique du Finistère et Chercheur associé à l’UMR 6566 Creaah, Rennes. Il a partagé sa vie professionnelle entre l’enseignement (histoire-géographie) et la recherche archéologique, ceci à Quimper, Ouessant et en Russie. Il a dirigé des collections d’ouvrages archéologiques de synthèse dédiés à Quimper et à Ouessant et a monté les expositions internationales de l’Abbaye de Daoulas. Également écrivain, il s’attache essentiellement à l’observation de l’Homme dans son territoire, autant par la poésie que par l’essai, le récit autobiographique, le journal, ou le récit de voyage.

 

À Tregunc, il a déjà présenté des conférences consacrées à l’époque romaine et à l’archéologie des rivages d’Armorique.